Echoes – Roman

Suivez le cheminement de ce roman en cours dans la catégorie: Journal d’écriture: Echoes – Roman

Le roman

Poursuivant ma réflexion, tant par le fond que par la forme, sur l’écriture en fragment déjà enclenchée dans Wish you were here, Echoes sera sans aucun doute un roman encore plus ancré dans cette démarche que ne l’était mon roman précédent. Véritable chassé-croisé entre les pensées de six personnages principaux, Echoes travaille avant tout sur le personnage, sa psyché et surtout les connexions conscientes ou inconscientes qui peuvent se créer entre les personnages; procédé figuré par le système de l’écho, de la résonance, de la dissonance, des connexions et des échanges. ce sera un roman dans lequel, à partir d’un instant de vie, le lecteur s’engouffrera de plus en plus profondément dans la psyché des personnages et surtout dans un flux continu reliant toutes ces psychés elles-mêmes déjà fragmentées… Je ne peux pas vraiment vous parler d’une histoire pour référer à Echoes, il n’y en fondamentalement pas et c’est peut-être encore trop tôt aujourd’hui pour vous en dire vraiment plus, moi-même je ne sais pas encore où ce roman va me mener. (mai 2015)

La technique

L’écriture d’Echoes repose avant tout sur une technique narrative qui s’est développée rapidement dès que je me suis lancée dans le premier jet. Cette technique n’est pas foncièrement novatrice et j’en retrouve peu à peu la trace dans les diverses influences (notamment littéraires, musicales et cinématographiques) que j’ai pu côtoyé depuis mon adolescence. Mais c’est en tout cas une technique que j’ai fais mienne en la nommant: « technique de narration par fragments en écho« . Cette appellation paraît sans doute un peu pompeuse mais je crois qu’elle est assez significative.

Il s’agit en effet d’écrire tout d’abord des fragments épars sans chercher à les rassembler entre eux; de réaliser tout à coup qu’ils sont amenés à se rapprocher et de les laisser communiquer (échos) entre eux de façon assez instinctive, sans réellement chercher à induire une cohérence, puisqu’on découvre en fait que la cohérence se fait d’elle-même sans qu’on fasse appel à un travail de logique de manière consciente. A partir de cette base de données de fragments, je continuais d’écrire de nouveaux fragments (des scènes) qui faisaient tout à coup appel à un fragment déjà écrit et qui se plaçait là, à cet endroit précis, de manière naturelle. Le but étant, au terme, que ce soit le travail d’architecture final qui vienne relier tous ces fragments entre eux et aplanisse les aspérités et les cassures.

Si l’on devait schématiser cela, la première brassée de fragments constituerait en fait le noyau d’un atome, un noyau qui se déplace de façon libre et attire au passage d’autres fragments qui viennent s’agglomérer, et que le roman soit finalement la bulle qui encercle ce rayonnement interne, jamais stable, en mouvement constant selon les forces d’attraction du noyau source. Ainsi, le roman, même finalisé par son auteur, peut se lire de différentes façon; l’idéal serait d’ailleurs que chaque fragment soit détachable afin que le lecteur puisse lui-même les mettre dans l’ordre qui lui semble personnellement le plus pertinent. Autant dire qu’avec cette technique, le plus difficile pour l’auteur reste à trouver une fin à quelque chose qui n’en aurait finalement pas dans l’absolu…

Réflexions autour de l’écriture d’Echoes

Lorsque j’ai crée ce blog, j’avais fait deux pages différentes concernant deux projets d’écriture différents: un recueil de nouvelles intitulé Echoes et un essai-récit en fragments intitulé Fragmentée. En deux mois, ces projets que j’avais laissés de côté pour m’occuper de la réécriture de mon premier recueil, ont bouillonnés quelque part, dans une part inconsciente de moi (le moi-écrivain) qui a fini par me faire émerger consciemment cette idée: et pourquoi séparer ces deux projets? Finalement, ne sont-ils pas un seul et même livre?

Les projets séparément n’avaient pas beaucoup avancés depuis peut-être un an, juste quelques idées ça et là, des notes, des scènes éparpillées. Mais lorsque j’ai compris qu’il fallait agencer ces deux projets ensemble pour finalement n’en faire qu’un, j’ai remplis un gros classeur de fragments, de fiche sur la construction de personnages, de notes à n’en plus finir, c’est signe que le travail avance et fait des pas de géant, heureux parce qu’il est enfin dans la bonne direction. Pour autant, je laisse encore mariner quelques temps, je n’ai pas encore eu le déclic qui me fasse commencer à l’écrire réellement même si j’ai déjà de nombreuses scènes qui communiquent mais patience, cela va venir lorsque je m’y attendrais le moins…

Je n’en dirais pas plus pour le moment, le bébé doit resté bien au chaud, à l’abri des regards dans le ventre de maman pour le moment, il n’est pas prêt à éclore à la vue de tous. Mais je peux vous dire que ce roman exposera, d’une manière ou d’une autre, une théorie du fragment… (Décembre 2014)

18 réflexions au sujet de “Echoes – Roman”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s