#Extrait 12

Cette fois, je l’accompagne au train. Je vais jusqu’au bout. Nous nous sommes encore disputés, cela fait des mois que ça dure ; et bien que j’ai souvent éprouvé cette impression de non-retour au démarrage du train, j’ai cette fois la conviction que ce sera la dernière. Il ne reviendra plus. Je suis allée trop loin : trop de jalousie, trop de possessivité, trop d’attente, ne supportant plus l’idée de ne représenter pour lui qu’un divertissement, malgré la sincérité de ses sentiments. Depuis ces derniers mois, je réalisais lentement mon emprisonnement dans ce rôle d’amante. Je réalisai enfin que je ne serais jamais davantage pour lui, que cela pourrait lui convenir ainsi des années. Je réalisai que cette situation, ces instants volés ne me suffiraient plus. Et, à travers ce discret baiser déposé sur mes lèvres, à travers ses yeux n’exprimant rien d’autre que le remord, je compris qu’il le savait également : il s’agissait d’un adieu. Et, comme à de nombreuses reprises durant cette liaison, nous ne parvenions pas à nous dire les mots. Un simple regard avait suffi. Le train a démarré sans que nous ne puissions croiser nos regards.


Dans cette série #Extrait, je partage avec vous des cours extraits de mes écrits, que ce soit nouvelles (isolées ou dans un recueil), romans (écrits ou en cours), essais, fragments…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s