#Extrait 11

Pourtant, à travers moi, leurs regards sont vitreux, ils ne me voient pas : ils contemplent le vide que je laisse entre eux, parmi eux. Ils sentent ma potentialité. Je suis un être humain potentiel. Humain, fantôme, palpable et infime, transparent. Je suis un agglomérat liquide, du vent à travers ces rues engorgées, un sol immatériel, un feu de colère en moi, inflammable, enflammé, une menace parmi eux qui sont mon propre piège. Nous ne pouvons nous voir, nous ne pouvons communiquer, à jamais divisés par ces barrières que nous nous opposons.


Dans cette série #Extrait, je partage avec vous des cours extraits de mes écrits, que ce soit nouvelles (isolées ou dans un recueil), romans (écrits ou en cours), essais, fragments…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s