#Extrait 9

Je me promène dans les rues de la capitale. Un sac plastique vole au vent, soulevé par l’ondulation et la perturbation des vibrations aériennes. Le vent s’engouffre en son ventre, le gonfle d’air. Parfois les feuilles se mêlent à sa danse enchantée ; et je crois tout à coup voir devant mes yeux, un bal victorien : les femmes et leurs robes bouffantes, les hommes perdant leurs jambes dans les jupons. Ils dansent. Ils s’envolent.


Dans cette série #Extrait, je partage avec vous des cours extraits de mes écrits, que ce soit nouvelles (isolées ou dans un recueil), romans (écrits ou en cours), essais, fragments…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s