#Extrait 6

Un grand établissement cerné de remparts laisse sortir une musique effervescente, les notes s’élèvent un instant dans l’air pour claquer au contact d’une goutte de pluie. Une rue torturée contourne cet édifice mène vers des cris d’enfants, des grincements de plastique, des rires innocents, des mains tendues vers les cordes des balançoires, le crissement du gravier sous le pas de ces progénitures pressées, des parents alertes au moindre bruit sur les bancs encerclant la cour de jeu. Une acropole métropolitaine surplombe la scène et révèle le caractère éphémère de ces jeux naïfs, très vite oubliés avec les années, comme passe un métro s’engouffrant dans un tunnel de plus en plus sombre : la mémoire. Surplombant l’inconscience qu’ils ne parviendront plus à retrouver dans quelques années. Surplombant ces promesses d’amitié vite données, vite oubliées, comme effacées tout à coup par quelque ballon venant taper la jambe, par l’appel du goûter, par un caillou mal lancé. Surplombant cette scène fragile et intemporelle, car d’autres enfants fouleront ces graviers, d’autres enfants pleureront sur les rondins, les genoux écorchés, des larmes rondement effacées par un sourire sincère, les perles roulant encore au coin des joues. De l’autre côté de la rue, est la cour de jeu des grands : un square d’herbe rase encerclé d’arbres dont les feuilles bruissent au vent et viennent un moment couvrir le gémissement exquis des jeunes couples s’embrassant sur les bancs dispersés ça et là.


Dans cette série #Extrait, je partage avec vous des cours extraits de mes écrits, que ce soit nouvelles (isolées ou dans un recueil), romans (écrits ou en cours), essais, fragments…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s