#Extrait 4

Nous courons tous après le temps. Aujourd’hui peut-être plus qu’hier, demain sans doute plus qu’aujourd’hui. Et plus nous vieillissons, plus les aiguilles semblent tourner vite. Ce n’est pas un hasard : il semblerait que l’accumulation de nos expériences donne l’illusion que nos vies s’accélèrent. Et il semblerait aussi qu’à partir d’un certain âge, ce soit l’inverse : c’est le point d’acutance, il ne sert plus à rien de courir, le rythme ralentit, parce qu’on en sait sans doute suffisamment. Ce n’est qu’une perception, bien sûr ; en réalité, le temps va toujours à la même vitesse, et nous réglons nos pas au rythme de nos ressentis.

Extrait de la nouvelle « The Frozen trip » (Justine Coffin)


Dans cette nouvelle série #Extrait, je partage avec vous des cours extraits de mes écrits, que ce soit nouvelles (isolées ou dans un recueil), romans (écrits ou en cours), essais, fragments…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s