Dérails #13

Nathalie, place 78, voiture 25, en train de lire

« C’était une gare de petite ville, une construction rouge brique de la taille d’un abri de jardin, posée sur un quai de ciment – elle vous donnait vraiment l’impression d’habiter au bout du monde. Ici, où la ville et la campagne se confondaient, vous compreniez que l’important dans l’arrivée d’un train est qu’il repartira pour d’autres destinations. En voyant le trait argenté du convoi s’enrouler autour de la dernière colline verdoyante, j’imaginais déjà la tempête de poussière qu’il soulèverait au moment du départ. Des escarbilles et un gobelet de carton s’élèveraient en un bref tourbillon pour se déposer à nouveau sur le quai une fois le silence revenu. Un distributeur automatique rouge vif, qui avait autrefois vendu des journaux, gisait renversé de l’autre côté de la voie parmi les joncs et les orties.»


Références: Cunningham, Michael. La Maison du bout du monde. Paris: ed. 10/18, cop. 2003. p. 72


Chaque semaine, découvrez un nouvel épisode de ma nouvelle « Dérails »

Les épisodes précédents ici.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s