Dérails #7

Séverine, sur le quai, en train de lire
«  A cause d’un encombrement, on n’avait pu loger ce train sous la marquise des grandes lignes. Il attendait au plein air, contre le quai qui se prolongeait en une sorte de jetée étroite, dans les ténèbres d’un ciel d’encre, où la file des quelques becs de gaz, plantés le long du trottoir, n’alignait que des étoiles fumeuses. Une averse venait de cesser, il en restait un souffle d’une humidité glaciale, épandu par ce vaste espace découvert, qu’une brume reculait jusqu’aux petites lueurs pâlies des façades de la rue de Rome. Cela était immense et triste, noyé d’eau, ça et là piqué d’un feu sanglant, confusément peuplé de masses opaques, les machines et les wagons solitaires, les tronçons de train dormant sur les voies de garage ; et, du fond de ce lac d’ombre, des bruits arrivaient, des respirations géantes, haletantes de fièvre, des coups de sifflet pareils à des cris aigus de femmes qu’on violent, des trompes lointaines sonnant, lamentables, au milieu du grondement des rues voisines. Il y eut des ordres à voix haute… »

Le train TER numéro 80424 va entrer en gare voie 2. Eloignez-vous de la bordure du quai. 

Séverine marque sa page en cornant le coin gauche, empoigne son sac et se place sur la bande rugueuse devant la bordure du quai. Le courant d’air provoqué par le train ébouriffe ses cheveux, certaines mèches se collent à son front moite ; elle souffle dessus pour tenter de dégager son visage et observer le train entrer en gare.

Citation : Zola, Emile. La Bête humaine. Maxi-poche roman, DL 2002, cop. 2002, p. 35 [paru pour la première fois en 1890]


Chaque semaine, découvrez un nouvel épisode de ma nouvelle « Dérails »

Les épisodes précédents ici.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s